En 1985, le film porno du samedi soir avait sauvé Canal+ de la banqueroute. En 2013, le sexe sauvera-t-il les libraires, deux éditeurs et le Nouvel Obs de la même perspective ? Résumons, c’est la crise, les lecteurs n’ont plus un sous en poc ...