Dominique de Roux nous fait partager sa fascination pour Céline. Et ce dès 1966, soit cinq ans à peine après la mort du misanthrope. Ce qui n'est pas une gageure, pour un jeune homme de vingt-huit ans, qui nous offre un texte énorme, brillant et ...