La_valse_des_ombres.jpgDécouvrez Peter de Jonge, un auteur américain de thriller au parcours atypique, journaliste professionnel ayant notamment signé des articles pour le "New York Times Magazine" il est entré dans le monde de la littérature par la petite porte en co-signant trois thrillers avec James PATTERSON entre 1996 et 2006 sans que l'on connaisse bien la nature de cette collaboration. Seul indice tangible et compréhensible, son patronyme imprimé en quatre fois plus petit sur la couverture que celui de son illustre cosignataire.

En 2008 il publie Shadow still remain qui vient de sortir aux éditions FIRST en traduction française sous le titre "La valse des ombres". Dans le flot continu des thrillers estivaux, celui-ci n'apporte aucune nouveauté notoire, mais brasse intelligemment les codes du genre. Une inspectrice célibataire, irlandaise et alcoolique, flanquée d'un coéquipier arménien attachant et docile, enquêtent sur le meurtre d'une jeune étudiante brillante sortie du ruisseau au parcours impeccable en surface.

Fausses pistes, chausse-trappes et ambiances léchées servies par des dialogues au cordeau assurent l'essentiel de l'intrigue. De Jonge réussit presque à retrouver le souffle du regretté Ed Mc Bain en faisant du quotidien poisseux de flics ordinaires dans une ville (New York) chatoyante et envoutante un vrai ressort de son aventure. On ne regrettera que l'usage, quasi maniaque chez les auteurs américains, du modus operandi extraordinaire qui ne se justifiait pas ici. Savent-ils que l'on peut simplement trucider quelqu'un d'un simple coup de revolver comme dans un bon vieux Chandler ?....

Peter de Jong
"La valse des ombres"
First Editions, 2009.
POLAR ROMAN NOIR