Capri.jpgQue voit-on de loin : un rocher avec ses deux villages et la mer tout autour avec des bleus de tous les tons possibles et jamais vus ailleurs. Que sent-on de près : les parfums des citronniers, des orangers, des figuiers qui vous embaument et vous impressionnent comme si vous découvriez ces parfums pour la première fois.

Enivrées par tant de beautés, Capri est, depuis l'Antiquité, envahie de personnalités qui y trouvent une liberté et une douceur de vivre unique au monde. Mais aussi, une population locale - certes chrétienne - mais aux idées extrêmement larges pour supporter leurs excentricités en tout genre. De plus, tant que ces libertins Allemands, ces voyageurs Anglais, ces touristes Américains ou écrivains français ou Italiens, dilapident leurs millions dans les premiers hôtels et restaurants de l'île, les locaux ne disent rien, bien au contraire. En effet, la population capriote est très douée pour transformer en or la moindre pierre, la moindre fleur de son île.

Des Empereurs romains aux écrivains en passant par les starlettes de Hollywood, Capri a toujours su attirer les plus beaux, les plus riches, les plus fous ! Sauf que, à Capri, la star c'est Capri. En être ou ne pas en être. Y être allé pour le clamer haut et fort à son retour. Capri tient la vedette depuis des siècles. Et, bien que quelque peu bétonnée pour répondre à l'afflux considérable de touristes en short, tongs, badges, oreillettes et casquettes aux couleurs de leurs troupeaux, Capri demeurera une des perles de la Méditerranée. Un livre d'histoires, de mythes et d'anecdotes qui vous fera découvrir le meilleur et l'insolite, l'interdit et le romantique d'une île absolument sublime.

Capri, histoire d'un mythe
Antonela Boralevi
Arléa, 2008.

Commander sur fnac.com