Courir_avec_des_ciseaux.jpgQuand on a eu une enfance complètement déjantée comme Augusten Burroughs, le plus simple est de la raconter. A onze ans, Augusten est placé par sa mère - poétesse et psychotique de son état- chez son propre psy et amant le docteur Finch, afin de se concentrer sur son oeuvre et l’éloigner de son alcoolique de père. Sauf que, chez les Finch tout le monde fait n’importe quoi. La mère mange des croquettes de chien devant la télé pendant que son mari lit l’avenir dans ses étrons une bible à la main, etc. Burroughs règle-t-il ses comptes avec ses parents, avec les années 70 ou avec la boisson ? En tout cas, on est ravi du ton décalé, très drôle et énergique qu’il prend pour nous faire rire de ses déboires.

Courir avec des ciseaux
Augusten Burroughs
10/18, 2006.
Traduit de l'Américain.

Commander sur fnac.com