logo.gifEn football, on appelle ça un transfert réussi. Marie NDiaye a été découverte, formée, publiée par les discrètes - mais prestigieuses - éditions de Minuit. En 1985, Marie Ndiaye n'a que dix-huit ans lorsqu'elle publie Quant au riche avenir, puis obtient le prix Fémina en 2001 avec Rosie Carpe. En théâtre, sa pièce de Théâtre Papa doit manger entre au répertoire de la Comédie-Française en 2003.

Mais, pour remporter le plus prestigieux des prix littéraires français et atteindre des chiffres de ventes à six chiffres il lui fallait changer de "club". Elle rejoint la maison Gallimard en 2007 et publie Mon coeur à l'étroit. Cette année, Marie NDiaye aura dominé la rentrée littéraire de bout en bout, avec une présence médiatique considérable - sans être étouffante - de début juillet à aujourd'hui. Trois femmes puissantes s'est déjà vendu à 140 000 ex. et les éditions Gallimard ont lancées un retirage de 200 000.

Irène Lindon peut pleurer trois fois, son ex auteur remporte le Goncourt et bat à plates coutures ses deux auteurs maison Laurent Mauvignier et Jean-Philippe Toussaint. Quant aux éditions Gallimard elles remportent leurs 37e Goncourt et enterrent l'expression GALLIGRASSEUIL. Impressionnant.
Article publié le 5 novembre 2009

Commander sur fnac.com