Luxe___co_poche.jpgQu'est-ce que le luxe? Dana Thomas essaie de répondre à cette question en pointant les objectifs commerciaux des grands groupes de luxe et leurs soucis obsédant de faire de la marge. Au détriment de la qualité?

Avant c'était mieux. Le luxe n'était accessible qu'aux riches et les pauvres en avaient parfaitement conscience, c'est pourquoi, ils ne rentraient jamais dans une boutique de luxe.
Aujourd'hui, c'est tout le contraire, ma bonne dame! Imaginez des hordes de classes moyennes, sans goûts et surtout désargentées, envahir de soi-disant temples du luxe! En fait, de vulgaires supermarchés ou s'étalent sur des étagères (comment au monoprix!) tout un tas de produits dérivés accessibles aux bourses réduites de ces foules.
Car tout le changement est là. Avant, on s'occupait d'une cliente triée sur le volet, riche et ultra-exigeante dans des salons privés ou des vendeuses bien élevées et cultivées vous servaient à température un thé choisi par la cliente sur le conseil de ladite vendeuse vingt ans plus tôt. Aujourd'hui, il est important de vendre en quantité des rolls entiers de marchandises sans rapport avec le luxe. MAIS qui ont le logo d'une marque de luxe dessus dans des lieux sans âme et peuplés de vendeuses interchangeables.
Voilà le constat abrupt de Dana Thomas dans cet essai passionnant sur un monde ou l'image est presque devenue plus importante que la qualité du produit vendu. Seules quelques marques résistent à l'analyse : Hermès parmi les plus connues et les petites PME italiennes ou françaises sans qui rien ne serait possible.

Luxe & Co comment les marques ont tué le luxe
Dana Thomas
J'ai lu, avril 2011.

Commander sur fnac.com