Egoiste_n_16_tome_I.jpgÉditeur peut être un métier d’art. La preuve avec la nouvelle livraison de Égoïste, la seizième depuis 1977. C’est peu dire que Nicole Wisniak prend son temps, celui de choisir ses photographes – Avedon, Bensimon, Lindbergh ou Diane von Furstenberg – de choisir ses écrivains – Jean d’Ormesson et Marc Fumaroli de l’Académie, JMG Le Clézio du Nobel ou encore Marc Lambron le dilettante du Conseil d’État. Les réclames sont à l’avenant, ainsi l’ours a quitté les boissons gazeuses coca-cola pour les malles Louis Vuitton, les gossip girls de Lacoste sortent tout droit de MatchPoint et ont effrayés ses crocodiles partis chez Cartier.

À l’époque bassement matérielle et vulgaire que nous vivons, à quoi sert Égoïste - il n'y a même pas les cours de bourse !- se lamenteront quelques comptables? A décorer votre table de salon pour Egoiste_n_16_tome_II.jpgimpressionner vos hôtes ? Oui. À vous faire plaisir ? Oui. À jouir d’un superbe objet que l’on retourne soigneusement pour en chercher, en vain, le moindre défaut ? Oui, trois fois oui. Égoïste est une coupe de champagne, une respiration parfumée pour l’oeil et l’esprit qui nous ramène à l'essentiel : la beauté.

Égoïste
N°16
Deux vol. 248p.
35€. (épuisé).