Au_pays_des_kangourous.jpg«Les papas font plus de bêtises que les enfants » pourrait être le résumé du roman de Gilles Paris qui, dans un style tendre et à la sonorité enfantine, nous raconte les mésaventures de Simon.

Un beau matin, Simon trouve son père dans le lave-vaisselle. Simon est jeune – il a neuf ans – mais sait que son père a un gros problème, il est dépressif. Sa femme préfère sa carrière de directrice marketing au pays des kangourous, sa femme oublie qu’ils ont eu un petit garçon. Enfin, Carole lui reproche tout les jours de ne pas écrire le roman qu’il a toujours promis d’écrire plutôt de que raconter les souvenirs des autres.

Simon, aidé de sa grand-mère fantasque, de Lily la petite autiste de l’hôpital et enfin d’Alice, va aider son père à franchir la « ligne sombre » de la dépression pour rejoindre le pays de l’amour pour Paul et le pays de l’enfance pour Simon. L’amour et la vie ne sont-ils pas les meilleurs traitements du monde contre la dépression ?
En fait Au pays des kangourous n’est pas un roman sur la dépression mais un roman contre la dépression !

Au pays des kangourous
Giles Paris
Don Quichotte Éditions
Roman.
Janvier 2012, 249p. 18€.

Article publié le 22 mai 2012.