Coucou_les_cailloux__.jpgLa mer est un océan d’idées, d’imaginaires ou l’on peut pêcher des galets, des bouts de bois, des bouts de verres pour en faire ce que l’on veut.

Ces petits cailloux servent à Vittoria Facchini à créer de petits dessins. Leurs couleurs, leurs formes, leurs douceurs autorisent toutes les possibilités.
Entre deux créations, elle laissent à ses petits lecteurs la page presque blanche autour d’un galet pour qu’ils dessinent eux même, selon leur imagination une vache, un dragon, des baigneuses, un ours.

Avec dans chaque dessin, cette interrogation : d’ou viennent ces cailloux ? Pourquoi sont-ils de cette couleurs, avec ces rayures ou ces brisures ? Vittoria Facchini Laisse ses dessins inachevés pour permettre aux enfants de les terminer. Dessiner, découper, colorier tout leurs est permis. N’est-ce pas cela l’innocence de l’enfance.

Du beau papier, de beaux dessins et la liberté de les achever (ou pas), le tout accroché à une superbe spirale bleue mer. Le bonheur en carton. Tendre, poétique et astucieux !

Coucou les cailloux!
Vittoria Facchini
Gallimard Jeunesse
80p. 14,50€
8-11ans.
Juillet 2012.

Article publié le 18 septembre 2012.