La_nuit_pacifique.jpgHadrien Verneuil a quitté la France pour fuir le suicide de sa sœur, la tristesse de sa mère et exercer son métier de retoucheur de photos (de souvenirs ?) en Thaïlande ou l’image est plus sacrée que la vérité. L’éloignement et les apparences lui suffisent à mener une vie tranquille – à défaut d’être sereine – jusqu’au jours ou l’homme qu’il tient pour responsable de la mort de sa sœur surgit dans sa vie. Sous un déluge de pluie et de haine, Hadrien Verneuil n’aura plus qu’une envie : venger sa sœur.

Un roman glauque ou la terreur des souvenirs rejoint la violence du présent. L’ambigüité des sentiments, l’ambiguïté des sexes, l’ambiguïté des plaisirs, l’ambiguïté des souvenirs, Pierre Stasse nous plonge dans un récit ou le flou permanent est la norme. Il nous fait flotter dans un état second – alcool, drogue, médicaments ? - en apesanteur, avant de nous déporter d’un bout à l’autre du pays, dans un déluge torrentiel de pluies tropicales. insuffisant pourtant à nettoyer toute la saleté des hommes…

Malgré une fin un peu convenue, La nuit pacifique est à lire avant tout le monde pour découvrir un jeune écrivain de talent dont Michel Houellebecq pourra dire un jour qu’il est son héritier.
Pierre_STASSE_David_Ignaszewski.jpg

La nuit pacifique
Pierre Stasse
Flammarion
Roman
253p. 18€
Janvier 2013

Article publié le 11 janvier 2013.
LIBRAIRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com