Le_corps_humain.jpgLe talent n’attend pas le nombre des années. Paolo Giordano est né en 1982, il a fait un doctorat de physique théorique, publié un roman brillant La solitude des nombres premiers (Seuil, 2009) et récidive avec Le corps humain.

C’est une éblouissante description de l’anatomie humaine au travers de la vie d’un corps, ces corps quI composent l’armée. Des corps, du génie bien sur, mais surtout des corps vivants bien droits dans leurs bottes et sûrs de leur devoir – un bataillon italien part en Afghanistan faire respecter l’ordre occidental – mais aussi des corps disloqués, éparpillés, ramassés par morceaux et jetés dans des sacs pas vraiment présentables aux familles.

L’armée est composée de corps, l’armée est un corps qui s’alimente de sang frais, il peut couler, la perfusion est permanente. Elle est composée d’hommes et de quelques femmes. De leurs corps, de leurs maladies, de leurs morts. Paolo Giordano décrit magnifiquement les symptômes de la vie – le courage, l’amitié, l’espoir, la honte, la lâcheté, la folie, mais aussi ses défaites, les remords, la peur, les regrets, la maladie, la mort.
Le corps humain est un roman étourdissant, Paolo Giordano un écrivain confirmé et nous des lecteurs comblés. Bravo!

Le corps humain
Paolo Giordano
Seuil

Cadre vert

Août 2013
Roman italien

Article publié le 3 septembre 2013

LIBRAIRE%%%

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com