TouteLaNoirceurDuMonde_cv.inddRENTRÉE 2013 Pourquoi publier Toute la noirceur du monde ? Telle était la question que se posait le petit monde de l'édition française au printemps dernier (notre actualité). La maison Gallimard avait accepté, puis, échaudée sans doute par l'affaire Richard Millet (notre actualité), s'était rétractée.

Le manuscrit s'est retrouvé sur le bureau de Jean-Marc Roberts des éditions Stock, qui décida de le publier à la rentrée de septembre 2013 et d'en faire un événement. Las, la maladie l'emportait le 25 mars dernier. La frilosité aussi, puisque son successeur Manuel Carcassonne, à peine nommé, piétinait la dernière rentrée du défunt et retirait Toute la noirceur du monde car il n'en partage ni la vision du monde, ni la morale, ni l'esthétique, ni le parti-pris. Depuis quand doit-on épouser les valeurs d'un auteur pour publier ses manuscrits ? C'est finalement Flammarion, filiale de Gallimard, qui publie le roman de Pierre Mérot.

Mais qu'est-ce qui pose problème dans ce roman ? Le parcours d'un prof de gauche qui vire à l'extrême-droite ? L'affirmation, par le personnage, de ses sentiments racistes ? La volonté, avouée par le personnage, d'assassiner le plus de monde possible ? À moins que ce roman ne soit le marqueur d'une époque où six millions de Français ont donné leurs voix à un parti d'extrême-droite aux dernières élections présidentielles ? Un roman-miroir en somme....
Pierre_Merot.jpg

Toute la noirceur du monde n'est pas un roman aimable, gracieux et subtil. Non, Pierre Mérot fait dans le vulgaire, le grossier, le crasse, l'insupportable, l'ignoble, le dégueulasse. D'ailleurs, Pierre Mérot assume et veut Oser remuer la boue du monde et espère par ce geste sale qu'il créera une sorte de lumière.

Vous voulez lire un roman dérangeant et prendre de la boue plein la figure ? Apprécier la liberté d'édition de notre pays ? Lisez Toute la noirceur du monde. Mais, si vous croyez être épargné en lisant ailleurs, Nothomb par exemple, vous vous trompez lourdement. À vous de juger.

Toute la noirceur du monde
Pierre Mérot
Flammarion
237p, 18 septembre 2013.