Comme_les_amours.jpgRENTRÉE 2013 Javier Marias construit un théorème de la folie amoureuse en décortiquant les interrogations, les doutes, les frustrations, les ambitions cachées de l'amour naissant dans ce roman dont le titre original «Los enamoramientos» est intraduisible en français.

L’illustration de l’amour parfait par le couple Desvern, attablé quotidiennement dans une brasserie madrilène, que fréquente l’éditrice Maria Dolz autant pour le café que pour observer ses tourtereaux préférés en est le point de départ. La destruction de cet amour par un marginal aux intentions erronées et la mort brutale de Miguel Desvern son accélérateur.

L’amour peut-il tout faire accepter ? Tout comprendre ? Tout justifier ? Tout expliquer ?

Les soupçons de Maria Dolz sur la véracité de cet attentat permettent à Javier Maria de construire un éblouissant dialogue intérieur sur l’amour avec comme d'orgue un superbe huis clos entre Maria et le meilleur ami de Miguel Desvern qu’elle suppose être le commanditaire de l’assassinat.

Javier Maria en appelle à Shakespeare, Alexandre Dumas et surtout à Balzac et à son Colonel Chabert pour nous offrir un roman d’une puissance rare, tout en retenue, car construit sur le doute et le trouble que crée l’amour naissant sur le regard des jeunes amoureux.

Comme les amours
Javier Marias
Gallimard
373p. Août 2013
Roman Espagnol

Commander sur fnac.com