La_route_du_salut.jpgLe 81e Prix des Deux Magots a été attribué, mardi 28 janvier, à Etienne de Montety avec 8 voix sur 12, pour son roman "La route du salut" (Gallimard, rentrée littéraire 2013). Il succède à Pauline Dreyfus récompensée pour "Immortel, enfin" (éd. Grasset).

Résumé de l'éditeur : Bosnie, 1992. Le roman décrit les trajectoires de deux jeunes hommes venus de France pour se battre contre les Serbes. Le premier se nomme Joss Moskowski, dit Mosko. Fils d’immigrés polonais communistes, il a grandi à Troyes où son père était cheminot. À la fin des années 80, il part à Nanterre étudier le droit. La rencontre d’un étudiant musulman va orienter sa vie vers l’islam. Lors de l’éclatement de la Yougoslavie, il rejoint les moudjahidin, bien décidés à sauver leurs frères bosniaques (qui n’en demandent pas tant) et à installer la « vraie foi » dans ces contrées plutôt mécréantes, bien qu’officiellement musulmanes…

(Source : AFP)
Article publié le 28 janvier 2014)