Prix_Medicis_Logo.jpgLes jurés du prix Medicis ont annoncé, vendredi 12 septembre, leurs premières listes. Les 2e et 3e sélections seront annoncées le 9 octobre et le 28 octobre prochain. Le lauréat sera connu le 4 novembre.

Littérature française :

Aurélien Bellanger L’aménagement du territoire (Gallimard).
Véronique Bizot Ame qui vive (Actes Sud).
Pierre Demarty En face (Flammarion).
Claudie Hunzinger La langue des oiseaux (Grasset).
Jean-Hubert Gailliot Le soleil (L’Olivier).
Hedwige Jeanmart Blanès (Gallimard).
Nathalie Kuperman La loi sauvage (Gallimard).
Frank Maubert ''Visible la nuit'' (Fayard) COUP DE COEUR !.
Laurent Mauvignier Autour du monde (Minuit).
Christine Montalbetti Plus rien que les vagues et le vent (P.O.L.)
Eric Reinhardt L’amour et les forêts (Gallimard).
Antoine Volodine Terminus radieux (Seuil).
Valérie Zenatti Jacob, Jacob (L’Olivier).

Littérature étrangère :

Juan Gabriel Vasquez ''Les réputations'' (Seuil), traduit de l’espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon. (COUP DE COEUR !) Margaret Atwood MaddAddam (Robert Laffont), traduit de l’anglais (Canada) par Patrick Dusoulier.
Lily Brett Lola Bensky (La grande ourse) traduit de l’anglais (Australie) par Bernard Cohen.
Sonali Deraniyagala Wave (Kero), traduit de l’anglais (GB) par Camille de Peretti.
Mohsin Hamid Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante (Grasset) traduit de l’anglais (Pakistan) par Bernard Cohen.
Vladimir Lortchenkov Des 1001 façons de quitter la Moldavie (Mirobole), traduit du russe par Raphaëlle Pache
Ursula Krechel Terminus Allemagne (Carnets Nord /Montparnasse), traduit de l’allemand par Barbara Fontaine.
Anthony Marra Une constellation de phénomènes vitaux (J.C. Lattès), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert.
Antonio Moresco La petite lumière (Verdier), traduit de l’italien par Laurent Lombard.
Maxime Ossipov Histoires d’un médecin russe (Verdier) traduit du russe par Éléna Rolland.
Leonardo Padura Hérétiques (Metailié), traduit de l’espagnol (Cuba) par Elena Zayas.
Peter Stamm Tous les jours sont des nuits (Bourgois), traduit de l’allemand par Pierre Deshusses.
James Salter Et rien d’autre (L’Olivier), traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville.
Zeruya Shalev Ce qui reste de nos vies (Gallimard), traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz.

Evie Wyld Tous les oiseaux du ciel (Actes Sud), traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol.

Article publié le 12 septembre 2014.
LIBRAIRE LIBRAIRIE LETTRE LIVRE PRIX LITTÉRAIRE