couverture_Ravenne.jpgÀ Ravenne, il y a le mausolée de Dante Alighieri où une flamme éternelle exprime l'hommage de l'Italie à son plus grand poête. Ravenne, c'est aussi la mosaïque. En effet, elle fut durant trois siècles (IV-VIe) la capitale politique, militaire, religieuse et artistique de l'Empire romain d'Occident. Elle s'évanouit ensuite dans l'ombre de la grande Histoire jusqu'à la redécouverte de cette ville-musée au XIXe siècle par des historiens d'art. L'oubli a ses avantages qu'il laisse intactes des chefs-d'oeuvre vieux de quinze siècles.

En effet, Ravenne offre une synthèse exceptionnelle des arts romains, byzantins et latins grâce à la mosaïque, un art qui remonte au moins au VIIIe siècle avant J-C. Trois monuments parmi tant d'autres - magnifiquement photographiés - symbolisent cette richesse inestimable. Le Mausolée de Galla Placidia construit entre 425 et 450, à voir absolument pour la croisée de l'Oratoire (photo ci-dessous) dont la beauté à couper le souffle contraste avec la sévérité de son extérieur fait de murs de briques.
La basilique Saint-Apollinaire-in-Classe, du nom du martyre fondateur de la communauté chrétienne de Ravenne au IIe siècle fut construite entre 493 et 526 par Théodoric le Grand. Dans l'abside, la composition faite d'une prairie d'un vert surprenant, d'arbres et de moutons contient en son centre une croix d'inspiration gothique sur un fond d'azur.

Enfin, la basilique San Vitale - du nom du patron de la ville de Ravenne, martyrisé à Milan au Ier siècle - est édifiée par l'Empereur Justinien (527-565) après que son général Bélisaire ai repris Ravenne en 540. San Vitale est riche, somptueuse, couverte d'or pour exprimer le faste et la gloire de l'empereur byzantin et de la théologie orthodoxe.Ravenne_DSC_3060.jpg

Photographe est un métier. Et l'on ne remerciera jamais assez Adrien Buchet et Anne Stierlin pour avoir rendu, presque à l'original, la beauté de ces mosaïques Ravennnates et le sentiment de souffle coupé devant tant de beauté. Ouvrir ce livre, c'est comme rentrer à San Vitale, Saint-Apollinaire-in-Classe et au Mausolée de Galla Placidia.

Ravenne Capitale de l'Empire romain D'occident
Henri Stierlin
Photographies de Adrien Buchet et Anne Stierlin
Imprimerie Nationale
228p. 79€
Octobre 2014


Article publié le 30 octobre 2014

Acheter ce livre en cliquant sur ce lien :

Commander sur fnac.com