Ciel_a_Perdre.jpgConsidéré comme le Goncourt de la Poésie, Le prix Apollinaire, 73e du nom, a été attribué mercredi 5 novembre, à la poétesse bulgare Aksinia Mihaylova pour "Ciel à Perdre" (Gallimard). Aksinia Mihaylova a écrit "Ciel à Perdre" en français, "un hommage à notre langue toujours aussi vivante et fascinante pour les auteurs étrangers", a souligné Jean-Pierre Siméon le président du jury.

Née en 1963, titulaire d'un master en littérature bulgare et en langue française, Akisinia Mihaylova vit à Sofia en Bulgarie, et est aujourd'hui poète et traductrice. Elle est l'auteur de cinq autres recueils de poésie : Les "Herbes du Sommeil" (1994), "Lune dans un wagon vide" (2004), "Trois saisons" (2005), "Krotenie/Domptage" (2006) et "La Partie la plus basse du ciel" (2008).



Ses poèmes sont publiés dans les journaux et revues littéraires en Bulgarie et à l'étranger. Aksinia Mihaylova est cofondatrice de la première revue littéraire indépendante bulgare Ah, et a traduit de nombreux auteurs français comme Georges Bataille, Sylvie Germain, Jean Genêt, Tahar Ben Jelloun... Aksinia Mihaylova a reçu plusieurs prix littéraires en Bulgarie et plusieurs prix internationaux en tant que traductrice.

Palmarès du prix Apollinaire
LIBRAIRE LIBRAIRIE LETTRE LIVRE PRIX LITTÉRAIRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com