Greenland.jpgUn roman chevaleresque (mais pas que), mâtiné de fantastique en provenance d'Autriche, c'est à découvrir !

Théo a 10 ans lorsqu'il découvre chaque soir - à 23h02 - un store vert se dérouler devant la fenêtre de sa chambre. Un store dont le motif bouge, non grâce au vent, mais parce que les éléments représentés dessus - et en particulier une petite fille, une corde attachée au cou et courant à n'en plus finir sur un tapis roulant - bougent réellement. N'en pouvant plus de voir cette torture chaque nuit infligée à cette petite fille, Théo "franchi" le store et entre dans ce monde vert. Équipé d'un couteau vivant comme épée, nourri de sandwichs merveilleux et guidé par un Hongrois (alors qu'il n'y a pas de Hongrois dans le monde vert) il fera tout pour la sauver.

Empruntant à David Lynch, à la série Wild Palm et à 2001, l'Odyssée de l'espace de Kubrick, Heinrich Steinfest boucle un opéra vert en trois actes écrit dans un style, et une imagination, parfaitement maîtrisé.

Greenland
Heinrich Steinfest
Traduction de Corinna Gepner
Carnet Nord
288 pages, 20 €
mars 2017

Billet publié le 27 juin 2017
Pour acheter ce livre, cliquer sur le lien ci-dessous :

Commander sur fnac.com