Livre_Paris_affiche_2017.jpgLa 37e édition du Salon du livre de Paris - rebaptisé Livre Paris en 2016 - est coincé entre le salon de l'agriculture et les élections présidentielles. Tant mieux ! Car on verra du beau monde dans les allées qui sépareront les 1200 exposants attendus cette année soit autant que l'année dernière. En effet, le Président de la République viendra faire un dernier tour en tant que Président avant de revenir pour nous vendre ses souvenirs de Président l'année prochaine ou l'année suivante. La ministre de la Culture honorera de sa présence le pays invité d'honneur : le Maroc où elle est née. Enfin, les candidats à la présidentielle viendront vendre leurs programmes et leurs livres à tout le monde !

Des ambitions plus réalistes
En 2016, les organisateurs attendaient 200 000 visiteurs, il n'y en eut que 153 000 (lire notre édito "Livre Paris, un salon en fin de vie ?). Cette année, refroidis par cet échec populaire et financier, Reed et le SNE attendent 150 000 visiteurs. Un chiffre qui devrait être atteint sans difficulté car les français ont retrouvé le chemin des grandes manifestations (Salon de l'agriculture, expositions...) et les scolaires sont de nouveau autorisés à faire des sorties, ce qui n'était pas le cas en 2016 en conséquence des attentats de novembre 2015.

Le village gaulois
Il y a quand même des grincheux ! Il y a ceux qui regrettent le Grand Palais.... C'est vrai que c'est plus chic que les hangars de la porte de Versailles ! Mais tellement moins grand... Et puis les chagrins qui se plaignent du ticket d'entrée. Maxime Chattam a tiré le premier suivi de Bernard Pivot le 2 mars. Oui, l'entrée est chère mais le problème n'est pas là. La question est de savoir si au pays des Lettres et de ses quinze prix Nobel de littérature on doit payer ou non pour entrer dans un festival littéraire ou dans une foire commerciale de livres ("Book Fair" comme disent les anglo-saxons).

Festival littéraire ou foire commerciale ?
Payant ou pas payant ? Pour cela, il faudrait que les organisateurs du Salon - le Syndicat National de l'Édition (SNE) et Reed Exhibitions (leader mondial dans l’organisation de salons) - tranchent entre deux hypothèses. Soit Livre Paris est un festival littéraire à la française comme l'entend l'immense majorité des organisateurs de festivals littéraires en France, et, à ce moment là, l'entrée est gratuite pour les visiteurs. Ou bien, c'est une foire commerciale destinée à remplir les poches de ses organisateurs (mais aussi de ses exposants), et là, oui, on fait payer les visiteurs (voir billetterie de Livre Paris) comme c'est le cas à Franckfort où l'entrée pour le grand public est de 18€ et de 26€ pour le week-end et à Londres (aussi organisé par Reed) et dont les tarifs sont bien plus élevés qu'à Paris. Dans la grande tradition française, on essaie de faire les deux !

Quoi qu'il en soit, nous essaierons d'oublier ces querelles de villages gaulois et prendrons du plaisir à nous promener dans les allées du Salon, à admirer de jeunes éditeurs dans leur stand de trois m2, qui se lancent dans cette aventure un peu dingue, des enfants découvrir leur premier manga mais aussi Balzac et, enfin, voir revenir le sourire sur le visage des éditeurs à la clôture du Salon. Belle promenade et belle lecture à tous !

Livre Paris
Du 24 au 27 mars 2017


Thomas Coutenceau
Le 8 mars 2017