Masaccio.jpgRENTRÉE 2016 Masaccio (1401-1428) a accompli en à peine dix ans une œuvre d’exception qui retenti encore six cents ans plus tard. Quand il meurt à 27 ans, il laisse un nombre restreint de travaux, mais dont l’originalité et la puissance font autorité sur les artistes, ses contemporains comme ceux qui le suivront de peu : Fra Angelico (v.1400-1455), Piero della Francesca (v. 1416-1496) et Mantegna (1431-1506).

C'est lui, le maître pivot de la peinture italienne, entre Giotto (1266-1337) et Raphaël (1483-1520), entre la gestuelle parfaite et la couleur bénie des dieux. Il est aussi le contemporain du sculpteur Donatello (1386-1466) comme de l'architecte Brunelleschi (1377-1446), deux autres géants. À eux trois, ils ouvrent grandes les portes de la Renaissance.

Ses oeuvres majeures comme Les Fresques de la chapelle Brancacci (Florence) réalisées entre 1424 et 1428 en collaboration avec Masolino et la vie de Saint-Pierre, Masaccio aborde aussi l’expulsion d’Adam et d’Eve du Paradis dans un tableau terrible ou un ange drapé dans une robe rouge et armé d'une épée chasse les deux amants. Horrifiés par leur sort Eve crie et Adam pleure. Masaccio, ce qui veut dire "le distrait", ne perd pourtant pas de temps à réaliser de nombreuses toiles à fresques, notamment pour exprimer les récits bibliques. Ils les ancre dans la réalité des hommes en utilisant fortement leurs sentiments : amour, haine, peur et soumission.

Masaccio_6__plus_leger_.jpg Cet ouvrage magnifique est dirigé par Alessandro Cecchi, historien de l’art et spécialiste des peintures, dessins et arts appliqués florentins des XVe et XVIe siècles (autant dire que c'est son sujet) est riche en tableaux et fresques mais aussi d'une véritable remise en situation historique, sociale et politique de l'oeuvre de Masaccio. Alessandro Cecchi avait déjà dirigé la somptueuse monographie Boticcelli (Actes Sud, 2005) et nous offre à nouveau une monographie brillante qui exprime avec intelligence et culture tout le talent de Masaccio (presque) six siècles après sa mort.

Masaccio
Alessandro Cecchi (Dir.)
Imprimerie Nationale
traduit de l'italien par Anne Guglielmetti
28,0 x 33,0, 368 pages, 140€
220 illustrations en quadri
10 Illustrations En Noir Et Blanc
Ouvrage Relié
Octobre, 2016

Crédit photo : Masaccio, Trinité, détail, Florence, église Santa Maria Novella.
Photo © Mondadori Portfolio / Archivio Quattrone / Antonio Quattrone

Billet publié le 15 décembre 2016
Pour acheter ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com