Mes_Impudeurs.jpgUne famille italienne s'installe à Paris au milieu des années 70. Liber a 13ans et va découvrir la vie, l'amour, la sensualité et la sexualité.

Marco Missiroli est sans doute un inconditionnel de Federico Fellini. en effet, ses femmes - la mère de Libero, Marie, Lunette, Anna... - sont toutes sensuelles, généreuses en amour (et en poitrine), elles ont le rouge à lèvres facile et l'oeil aguicheur. Quant aux boutons de corset, elles les enlèvent facilement. Missiroli construit l'apprentissage du désir de Libero lentement, patiemment, comme une lente caresse.

Hormis quelques noms - Giscard, Sartre, Mitterrand, Tiananmen - il y a peu de repères chronologiques dans ce roman. Par contre, sa mère incarne l'enfance, Marie l'adolescence, Lunette la jeunesse et Anna la maturité. Quatre femmes pour la construction de cet homme. Marie, c'est la "conseillère sentimentale" depuis qu'ils ont partagé ensemble un moment érotique, entre deux cabines, sur les planches de Deauville, Lunette, la soeur de son ami Antoine, jouit d'une expérience qui lui permettra de l'amener progressivement à ne plus avoir peur de ses désirs, de ses envies, de ses fantasmes. Anna, elle, sera la synthèse...

Missiroli__Simone_Acetti.jpg Ce très beau roman vous offre, en plus, une fin d'une grande beauté, magnifique de liberté et d'amour.

Mes impudeurs
Marco Missiroli
Traduit de l'italien par Sophie Royere
Rivages
304 pages, 22.00 €
Avril 2016
Crédit Photo : Simone Acceti.

Billet publié le 5 juin 2016
Pour acheter ce livre, cliquer sur le lien ci-dessous :

Commander sur fnac.com