theo_chasseur_de_baignoire_en_LaponiePrix_Gulli_du_roman2016.jpgThéo est dispensé de classe par son père pour trois semaines (au moins) car il l'emmène à la chasse à la baignoire en Laponie ! En effet, le Comte Krolock Van Rujn a une baignoire sauvage qui effraie toute le monde dans son château de Kreujilweck-Potam. Il espère que le grand chasseur de baignoire qu'est le père de Théo va vite la capturer !

Son père est le meilleur chasseur de baignoire connu, il a chassé en Argentine, dans le désert de Gobi ou encore en Antarctique. Théo par contre est un peu effrayé car s'il a déjà chassé des bidets ou des lavabos, il n'a jamais réellement chassé la baignoire de toute sa vie. Il va devoir le faire car Élisa, qui vit dans le château, lui plaît beaucoup et ne veut pas la décevoir. Alors il prend son courage à deux mains et parcourt le château dans les tous sens pour attraper cette satanée baignoire.

Les baignoires qui retournent à l'état sauvage sont les pires car elles n'ont plus "confiance en personne" et même si elles ont des "raisonnements de tuyauterie", leur chasse n'en sera que plus difficile !

Pascal Prévot nous offre un conte absurde où les enfants ne sont pas les moins courageux et où la peur gagne plus facilement les adultes que Théo et Élisa ! Un roman burlesque - loin des textes sombres sur les guerres mondiales ou le terrorisme - à lire sans avoir peur du noir ni d'avoir peur de prendre un bain dès le lendemain !

Théo, chasseur de baignoires en Laponie
Pascal Prévot (illustrations de Gaspard Sumeire)
Rouergue
Coll. Dacodac
128p, 8,50 €
juin 2016
dès 9 ans

Prix Gulli du roman 2016

Commander sur fnac.com