Il ne manque que quelques notes du Concierto de Aranjuez (version Miles Davis) pour un plaisir définitif à la lecture de ce roman. Juan Gabriel Marquez connait les qualités et les défauts de son peuple et de sa ville : Bogota. Il les décrit avec