Un_beau_jour_de_printemps.JPGEn ce printemps 2010, les éditions Belfond nous offrent un premier roman d'une densité rare. Un beau jour de printemps de YIYUN LI (lire son interview) est une évocation à la fois poétique et barbare de ce que pouvait être une journée comme une autre dans la République Populaire de Chine en 1979.

Gu Shan, une jeune femme de 28ans, va être exécutée pour avoir proféré des propos contre-révolutionnaires. La population et les classes d'enfants sont conviées à assister à l'exécution pour insulter Gu Shan et louer L'infaillible Parti Communiste.

Autour de cet évènement, une galerie de personnages va vivre et mourir. Kai, la voix officielle du Parti va rejeter sa vie de privilégiées pour réhabiliter Gu Shan. Le professeur Gu, père de Gu Shan, s'enferme dans le silence et le passé ou encore des enfants comme Nini ou Bashi qui se cherchent une voie bien à eux dans la société unique du Parti Communiste.

Yiyun Li est née et a grandie à Pékin avant de rejoindre les États-Unis pour finir ses études en immunologie. Elle a décidé de choisir l'écriture plutôt que la médecine. Bien lui en pris car Un beau jour de printemps est un coup de maitre, un roman vérité sur la cruauté du pouvoir communiste et sur la force de grains de sable de ses personnages qui choisissent la vie et l'espoir comme ce couple qui recueille les bébés abandonnés. Yiyun Li joue avec virtuosité de la mélancolie une partition d'équilibriste. Même si elle ne l'avoue pas dans l'interview qu'elle nous a accordée, il y a surement beaucoup d'elle et de son enfance passée en République Populaire de Chine. Respectons ses silences et remercions-la pour ce beau roman.

Un beau jour de printemps
Yiyun Li
Belfond
Mars 2010.

LIBRAIRE Article publié le 19 avril 2010.
LIBRAIRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com