quai_de_ouistream_poche.jpgFlorence Aubenas a publié aux éditions de l'Olivier Le Quai de Ouistreham (1). Un livre dont on a beaucoup parlé parce qu'elle a côtoyé pendant six mois les Français les plus touchés par la crise. Ceux qui ont le Smic pour vivre, voire beaucoup moins. Ceux qui n'ont aucun réseau pour trouver du travail ou pour le conserver.

Ils sont des millions en France, à Caen ou ailleurs, et la frontière qui les sépare de ceux qui ont un vrai boulot - à la pizzeria du coin ou comme agent de recrutement dans une agence d'intérim - est de plus en plus poreuse. Le constat est cruel et d'autant plus dérangeant qu'il est écrit avec une plume que Raymond Carver aurait aimée, c'est-à-dire dépourvue de toute emphase, de toute envolée lyrique. Décrire ce qu'elle constate suffit à Florence Aubenas pour nous livrer un document exceptionnel. Une enquête comme celle-ci, on n'en a pas lue dans Libé ou le Nouvel Obs depuis des années. Parler des pauvres, quelle idée !

Le petit Larousse donne la définition suivante du mot précaire : Qui n'a rien de stable, d'assuré : incertain. Florence Aubenas décrit la précarité de tous les jours, la précarité du travail ou le CDI est un rêve inaccessible, les 35 heures aussi. Où il faut prendre un boulot le matin très tôt et un autre le soir très tard pour réunir suffisamment d'argent pour tout simplement se vêtir - de vêtements d'occasion - se nourrir - une à deux fois par jour - et se chauffer, mais pas trop, pas plus de 15° dans l'appartement sinon la facture ne pourra être payée et donc l'électricité coupée.

C'est dans cet état d'esprit que des millions de Français se lèvent très tôt pour chercher du boulot à Pôle Emploi où ils entendent en boucle vous avez des droits et des devoirs, vous pouvez être radié. Ambiance…

Ce document est d'autant plus fort qu'à aucun moment, le gouvernement d'aujourd'hui ou d'hier n'est pointé du doigt, aucun politique n'est accusé. Cependant, comme disait Victor Hugo, être contesté, c'est être constaté. Florence Aubenas ne conteste aucun politique mais elle constate que la misère et la pauvreté s'étendent de plus en plus dans la France du XXIe siècle. Le Quai de Ouistreham vaut tout les rapports de toutes les commissions de tous les gouvernements d'hier et d'aujourd'hui sur la pauvreté en France. Indispensable.

(1) Février 2010.

Le Quai de Ouistreham
Florence Aubenas
Points Seuil
Septembre 2011.

LIBRAIRE LIBRAIRIE LETTRE LIVRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com