Encyclopedie_Audiard.jpgLe XXe siècle se résumera-t-il à la madeleine de Proust et aux dialogues de Audiard ? Allez savoir… Plus les ans passent et plus les fans du titi parisien sont nombreux. « C’est du Audiard » est entré dans le langage courant comme un bon point donné après un bon mot. Cette encyclopédie tombe à pic ! Dans la morosité ambiante, ce livre est une mine de bons mots, de trognes reconnaissables entre toutes et de fous rires assurés ! C’est du brutal comme on dit chez Les Tontons fingueurs.
AFFICHE_TONTONS_1.jpg

Que ceux qui n’ont pas vu un film dialogué par Michel Audiard lèvent la main ! En effet, dans le monde du cinéma français, Michel Audiard est un dieu pour le public. Immédiatement pour le public, plus tardivement pour les professionnels de la profession, beaucoup plus tard… En effet, on ne lui pardonnait pas ses trois pêchés : d’amuser le public, de remplir les salles et de gagner beaucoup d’argent.

Oui mais celui-là, c’est un exceptionnel. Si la connerie se mesurait, il servirait de maître-étalon. Il serait à Sèvres. Jean Gabin dans Le Cave se rebiffe.

Seul dialoguiste à avoir son nom aussi gros sur une affiche que les acteurs – et quels acteurs ! – Bernard Blier, Lino Ventura, Jean Gabin, Michel Serrault, Francis Blanche, Jean-Paul Belmondo….

Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 les écoutent Jean-Paul Belmondo dans 100 000$ au soleil.

On trouve une liste impressionnante des diseurs de la bonne parole d’Audiard ainsi qu’une chronologie exhaustive et descriptive de ses navets et de ses chefs-d’œuvre, leurs notes, les dizaines de millions de spectateurs recensés (on a cessé de compter les téléspectateurs…) UN_SINGE_EN_HIVER.jpg

De la madeleine à la pomme, il n’y a qu’une coupe ! Quant à la légendaire scène de la cuisine des Tontons flingueurs elle est devenue mythique car elle l’incarnation de l’esprit français, du bien parler, du bien manger, du bien boire et du bien rigoler. Merci Stéphane Germain!

L’encyclopédie Audiard
Du primus, du brutal et de l’harmonie !
Sébastien Germain
Hugo&Cie
288p. 24,95€
13 septembre 2012.

Commander sur fnac.com