Le_reveil_du_coeur.jpgLe lauréat du 44ème prix Maison de la presse est François D'Épenoux récompensé pour son roman Le réveil du coeur (éd. Anne Carrière). Le prix lui a été remis, le 22 mai, par le président du jury Philippe Labro, au Centre National du Livre. Il succède à Agnès Ledig récompensé pour Juste avant le bonheur (éd. Albin Michel).

Le palmarès du Prix Maison de la presse.
_Francois_d__Epenoux.jpg

Résumé de l'éditeur : Quand le Vieux accepte d’assurer la garde de son petit-fils Malo durant tout le mois d’août, ce n’est pas de gaieté de cœur. Il faut dire qu’entre le misanthrope solitaire et l’enfant de six ans, il n’y a pas seulement un fossé de sept décennies, il y a un gouffre, des siècles, un univers entier. Et pourtant… magie d’un lieu hors du temps, atavisme croisé, miroir des cœurs ? Ces deux-là vont s’apprivoiser, mais aussi se reconnaître l’un dans l’autre, dans une tendresse réciproque et un caractère affirmé qui fait fi des années. Rencontre insolite, d’ailleurs. D’un côté, un vieil homme se prenant au jeu, ouvrant les yeux de son petit-fils sur ce que les enfants, tout à leurs écrans, ne voient plus – la nature, les animaux, les saisons. De l’autre, un gamin ouvrant l’esprit et l’âme du grand-père aux évolutions du monde. Grinçant, voire drôlement caustique quand il se place du point de vue du Vieux, personnage haut en couleur, émouvant et touchant quand il est vécu à hauteur d’enfant, ce roman aborde moins le conflit des générations que celui des époques : à quelle aune juger le monde où nous vivons ? Celle de l’histoire ou celle de notre histoire ? L’époque présente n’est-elle pas la plus enviable, puisque c’est celle que nous vivons ?

Le réveil du coeur
François d'Épenoux
Anne Carrière
256p, 18€
janvier 2014.

Crédit photo : © Alban Massé)
Article publié le 21 mai 2014.