voyageauboutdelanuit_3D.png« Cet énorme roman est une œuvre considérable, d'une force et d'une ampleur à laquelle ne nous habituent pas les nains si bien frisés de la littérature bourgeoise». Paul Nizan a parfaitement résumé l'impact de la sortie de Voyage au bout de la nuit en 1932.

C'est une bombe à fragmentation qui disloque le monde littéraire français. Les jurés du Goncourt n'auront pas le courage de lui attribuer leur prix, c'est Guy Mazeline qui sera récompensé pour Les loups (éd. Gallimard). Par contre, les jurés du Renaudot ne passent pas à côté et célèbre le style unique de Voyage au bout de la nuit.

En mai 1943, Louis-Ferdinand Céline vend son manuscrit à Etienne Bignou, un marchand d’art de la rue la Boétie. La transaction se fait contre 10000 FF et un petit tableau de Renoir. Le manuscrit disparait pendant soixante ans jusqu'à sa réapparition dans les mains du collectionneur Pierre Bérès. En 2001, le manuscrit est mis aux enchère, à Drouot, et est pré-empté par la BNF pour la somme de douze millions de francs français. Record mondial.

Les jeunes éditions les Saints Pères publient le manuscrit original de Voyage au bout de la nuit dans un luxueux coffret de 1040 pages et de plus de quatre kilos. Chaque exemplaire est fabriqué à la main, le texte imprimé sur papier Fedrigoni et il est numéroté de 1 à 1000. Pour les inconditionnels de Céline, les collectionneurs de beaux livres, ce coffret est le cadeau (de Noël) rêvé !

Voyage au bout de la nuit est en vente, notamment, sur le site des éditions des Saints-Pères.


Article publié le 13 octobre 2014.