Defaite_des_maitres_et_possesseurs.jpgVous en aviez rêvé, cauchemardé ? Vincent Message l'a écrit. Les hommes ont été domptés par une civilisation inconnue.

Une espèce extraterrestre a dompté les humains. D'abord en les sauvant d'une extermination certaine, ensuite en les exploitant comme humains de compagnie, humains de travail, enfin, en les nourrissant comme du bétail dans des fermes d'élevage, d'engraissage et d'abattage. En effet, la chair humaine est savoureuse et présentées sur les tables les plus réputées.

Le pire est ainsi arrivé : les humains sont dominés par plus puissant qu'eux, mieux organisés qu'eux et - si, c'est possible - plus impitoyable qu'eux. Les humains ne sont plus les maîtres et les possesseurs. Ils sont devenus les esclaves de nouveaux Maîtres. Mais la petite histoire se mêle souvent à la grande : un jeune haut fonctionnaire sans histoire tombe amoureux d'une humaine. Il doit trouver une identité et des papiers à Iris sinon elle mourra et lui ira en prison. Autour d'eux, au-dessus d'eux, une administration impitoyable. Vincent Message s'appuie sur ce postulat effrayant pour jongler avec les sentiments amoureux qui lient son personnage (un nouveau maître) à une humaine de compagnie (on s'attache vite avec ces petites bêtes...).

Cette fable troublante et parfois profondément dérangeante est portée par un style subtile et intelligent. "Défaite des maîtres et possesseurs" est de la même veine que "Les Veilleurs" le premier roman de Vincent Message : une imagination extraordinaire faite de SF, de roman gore, de films d'horreurs et d'un soupçon de Hitchcock pour les rendez-vous clandestins sous les ponts. À découvrir absolument !

Défaite des maîtres et possesseurs
Vincent Message
Le Seuil
Coll. Cadre rouge
304p. , 18€
Janvier 2016

Commander sur fnac.com