Dictionnaire_des_institutions_du_Consulat_de_l_Empire.jpgLa France commémorera-t-elle le bicentenaire de la mort de Napoléon en 2021 ? On peut en douter tant la repentance a pris le dessus sur l'Histoire de France. De Brénus à Clémenceau, point de salut dans les cour d'Histoire, les figures tutélaires des vingt-cinq siècles de l'Histoire de France ont été "licenciés". Alors ne boudons pas notre plaisir à la lecture de ce dictionnaire. En effet, à chaque page, on retrouve le nom d'une institution créée par Napoléon du Consulat à l'Empire et qui existe encore :

Banque de France, le Cadastre, le Conseil d'Etat, le bureau des Longitudes, la Caisses de Dépôts et Consignations, les billets de banques, les chambres de commerces, le Conseil des poids et mesures (qui fera respecter le système métrique sur tout le territoire à partir de 1795), les diocèses, les fonctionnaires, les fonds spéciaux la Légion d'Honneur, le Ministère des cultes (qui doit "s'assurer que les pratiques religieuses ne sont pas contraires à l'ordre et à la tranquillité publique"), les sapeurs-pompiers de la Ville de Paris, les Préfets, la nationalité, les jours fériés (Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, le 15 août, la Toussaint et Noël). les pharmaciens, les recteurs d'académie, le système électoral, le télégraphie optique (pour communiquer dans un vaste Empire mais aussi les résultats de la Loterie Impériale !) etc.etc.etc.

Chaque institution est présentée de manière courte et le texte qui l'accompagne est clair. Ce dictionnaire est, pour les passionnés d'histoire une mine d'or, à ouvrir régulièrement pour comprendre combien le Consulat et l'Empire sont encore les piliers de la France d'aujourd'hui. C'est vrai, pourquoi devrions-nous remercier Napoléon ?

Dictionnaire des institutions du Consulat de l'Empire
Thierry Lentz
Tallandier
784p. 29,90€
Février 2017

Commander sur fnac.com