Je_suis_ton_soleil.jpgIl n'y en a pas tant que ça, de romans qui parlent avec justesse de l'adolescence, et qui plus est avec humour. Car si la vie de Déborah est un peu compliquée en cette année du bac, il n'y a pas de mièvrerie dans ses premiers émois amoureux, pas de tricherie devant les émotions qui bouleversent Déborah, dans sa vie de famille ou de jeune fille. La distribution est parfaite : une meilleure amie fofolle, des bons copains avec qui faire de magnifiques cadavres exquis, légers ou monstrueux (que dites-vous de "la fouine a des yeux corbeaux et avale le soleil pour faire naître des chaises" et de "la machine à laver vomit ses dents sous le pots aux fleurs" ?), des parents égarés dans leurs vies et qui ne sont plus des repères, les pestes du lycée et une prof perspicace.

On pourrait frôler la tragédie avec une mère instable qui découpe des bouts de papiers dans les magazines, un père qui embrasse une inconnue dans la rue, mais le ton est donné et on peut mettre ce livre entre les mains de nos ados sans crainte et le leur emprunter en douce, sans bouder notre plaisir.

Je suis ton soleil
Marie Pavlenko
Flammarion Jeunesse
472 pages, 17,50€
Mars 2017



Billet publié le 10 octobre 2017

Commander sur fnac.com