Gallimard.jpg














LITTÉRATURE FRANÇAISE
Le 20 août 2015

Les Prépondérants
Hédi Kaddour
Blanche
464 pages
Les_preponderants.jpgKADDOUR_Hedi_photo_2015_C._Helie_-editions_Gallimard_-1905.jpg Résumé
Au printemps 1922, des Américains d’Hollywood viennent tourner un film à Nahbès, une petite ville du Maghreb. Ce choc de modernité avive les conflits entre notables traditionnels, colons français et jeunes nationalistes épris d’indépendance. Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier et d’autres se trouvent alors pris dans les tourbillons d’un univers à plusieurs langues, plusieurs cultures, plusieurs pouvoirs. Certains d’entre eux font aussi le voyage vers Paris et Berlin, vers de vieux pays qui recommencent à se déchirer sous leurs yeux. Ils tentent tous d’inventer leur vie, s’adaptent ou se révoltent. Il leur arrive de s’aimer.
De la Californie à l’Europe en passant par l’Afrique du Nord, Les Prépondérants nous entraînent dans la grande agitation des années 1920. Les mondes entrent en collision, les êtres s’affrontent, se désirent, se pourchassent, changent. L’écriture alerte et précise d’Hédi Kaddour serre au plus près ces vies et ces destins.

L’auteur
Hédi Kaddour est l’auteur de Waltenberg (Goncourt du premier roman), publié en 2005. En 2010 sont parus un deuxième roman, Savoir-vivre, et un recueil de « choses vues », Les pierres qui montent.

le 20 août 2015
La Terre qui penche
Carole Martinez
Blanche
368 pages

Résumé:
Une vieille âme et une petite fille partagent la même tombe. La petite fille revit à voix haute sa courte existence et le vieux fantôme s’émerveille en l’écoutant se raconter au présent. Cette petite fille, c’est son enfance. Blanche est morte en mai 1361, à l’âge de douze ans. Grâce au récit de la petite fille, la vieille âme aujourd’hui se souvient
Vêtue des plus beaux habits qui soient, Blanche est conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend. Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que ce mal noir, qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde, ne revienne jamais ?

L’auteur:
Carole Martinez est née en 1966. Son premier roman, Le coeur cousu, a reçu de nombreux prix littéraires. Du domaine des Murmures a connu un grand succès public et a obtenu le prix Goncourt des Lycéens.


Le 20 août 2015
7
Tristan Garcia
Blanche
Résumé
574 pages
Sept fois le monde. Sept romans miniatures. Le lecteur aura d’abord l’impression de découvrir une série d’histoires indépendantes, avant de comprendre au fil des pages le sens caché de l’ensemble. Il sera question de drogue, d’art, de militantisme politique, de religion, de mode, d’extraterrestres, d’immortalité.
Peu à peu, comme un mobile dont les différentes parties sont à la fois indépendantes et solidaires, le livre révèle par fragments un tableau de la condition de l’homme contemporain, de ses doutes et de ses illusions. Exploration réaliste de divers milieux sociaux à travers une multitude de personnages finement dessinés, c’est en même temps un récit fantastique de notre réalité malade.

L’auteur:
Tristan Garcia est né en 1981. Il est l’auteur de trois romans aux Éditions Gallimard, dont La meilleure part des hommes (Prix de Flore 2008) et Faber. Le destructeur en 2013.

Le 20 août 2015
Gratis
Félicité Herzog
Blanche
256 pages

Résumé
Au début des années quatre-vingt-dix, Ali Tarac interrompt brutalement de brillantes études à Paris, pour tenter l’aventure. Une intuition fulgurante et une série de rencontres à Londres — Hart, un limier de la finance, Léna, sa future femme, et Celsius, un milliardaire philanthrope et mélancolique — vont faire de lui un champion de la nouvelle économie et, de sa start-up, un empire mondial.
En 2001, le jeune prodige perd tout. Ruiné, déchu, calomnié, il choisit de disparaître et se réfugie sur l’île de Jersey. C’est là, dans le plus grand secret, qu’il conçoit et bâtit la Transition, une « solution » à la condition humaine, produit croisé d’Internet et d’Orwell, qui révolutionnera la société du xxie siècle.

L’auteur:
Félicité Herzog vit et travaille à Paris. Elle est l’auteur de Un héros, 2012.

Le 20 août 2015
2084 La fin du monde
Boualem Sansal
Blanche
288 pages

Résumé:
L’Abistan, immense empire, tire son nom du prophète Abi, « délégué » de Yölah sur terre. Son système est fondé sur l’amnésie et la soumission à ce dieu unique. Toute pensée personnelle est bannie, un système de surveillance omniprésent permet de connaître les pensées et les actes déviants. Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur de la foi sans questions.
Le personnage central, Ati, met en doute les certitudes imposées. Il se lance dans une enquête sur l’existence d’un peuple de renégats, qui vit dans des ghettos, sans le recours de la religion… Boualem Sansal s’est imposé comme une des voix majeures de la littérature contemporaine. Au fil d’un récit débridé, plein d’innocence goguenarde, d’inventions cocasses ou inquiétantes, il s’inscrit dans la filiation d’Orwell pour brocarder les dérives et l’hypocrisie du radicalisme religieux qui menace les démocraties.

L’auteur
Né en 1949, Boualem Sansal vit à Boumerdès, près d’Alger. Son oeuvre a été récompensée par de nombreux et prestigieux prix littéraires, en France et à l’étranger.
.

Le 27 août 2015

Le Censeur
Clélia Anfray
Blanche
304 pages

Résumé:
__Dans les salons littéraires de la Restauration, Charles Brifaut est un courtisan influent, vêtu à la dernière mode, menant grand train et dont on réclame le prochain chef-d’oeuvre. Un seul succès dramatique n’a-t-il pas suffi à le faire entrer à l’Académie ? En 1827, pour plaire à Charles X, son roi, Brifaut accepte la fonction de censeur des théâtres. Il règne désormais sur tout le répertoire du Théâtre-Français, sur les romantiques et notamment Hugo. Mais cette emprise sera bientôt troublée par l’arrivée d’un étrange secrétaire, un copiste gris et inquiétant du nom de Kovaliov. Inspiré d’un personnage historique, qui dans ses Mémoires se garda bien d’évoquer sa fonction, Le Censeur dépeint de façon vivante et enlevée, un xixe siècle nourri du secret des archives de la censure dramatique, autant que de la folie des Contes d’Hoffmann et des romans russes.__

L’auteur:
Clélia Anfray a publié deux romans aux Éditions Gallimard, Le coursier de Valenciennes et Monsieur Loriot.

le 27 août 2015
Un papa de sang
Jean Hatzfeld
Blanche
304 pages

Résumé:
Jean Hatzfeld revient sur les collines de Nyamata, au bord de ses marais, vingt ans après le génocide. Il donne la parole ici non plus aux tueurs et aux rescapés dont les paroles peuplaient ses précédents livres, mais à leurs enfants. Ils n’ont pas connu le sang des machettes, mais ont grandi dans leur souvenir. Ils s’appellent Idelphonse, Fabiola, Immaculée, Fabrice, sont lycéens ou couturiers, ou agriculteurs. Ils partagent le génocide en héritage, mais pas du tout la même histoire familiale. Dans ces familles décimées, certains ont grandi dans le silence et le mensonge, ont affronté les crachats sur le chemin de l’école, d’autres ont été confrontés aux troubles de comportements de leurs parents, à la houe sur une parcelle aride dès l’adolescence. Ils dansent ensemble, jouent au foot, mais ne parviennent jamais à parler ensemble des fantômes qui ont hanté leur enfance. Leurs récits à la première personne, au phrasé et au vocabulaire métaphorique si particuliers, se mêlent aux chroniques de la vie quotidienne au marché ou sur les parcelles.

L’auteur:
Un papa de sang est le cinquième livre de Jean Hatzfeld sur le génocide tutsi au Rwanda. Son dernier roman, Robert Mitchum ne revient pas, a paru aux Éditions Gallimard en 2013.

le 27 août 2015
Magique aujourd’hui
Isabelle Jarry
Blanche
336 pages
Magique_aujourd_hui.jpg Résumé

Dans un futur proche, Tim est un jeune chercheur ; il entretient une relation fusionnelle avec Today, son assistant androïde. Lorsque Tim est envoyé une semaine en cure de déconnexion dans une campagne isolée, sans réseau ni communications, le robot, livré à lui-même, va s’essayer à l’autonomie.
Tim fait l’expérience de la solitude et du sevrage. Plongé en pleine nature, il découvre le lien puissant qui le lie à la terre, au ciel, aux animaux. Il se dévoile au fil des situations tandis qu’on assiste, ému et réjoui, à la naissance d’une conscience et d’une personnalité originales : celles du robot.

L’auteur
Isabelle Jarry est l’auteur de nombreux essais et romans, dont L’Archange perdu, J’ai nom sans bruit, La Traversée du désert... Elle écrit aussi pour la jeunesse.

le 27 août 2015
Pirates
Fabrice Loi
Blanche
304 pages

Résumé Tony Palacio, forain, trompettiste de jazz, quitte la loterie familiale et monte à Marseille, port rêvé. Entre survie et petits trafics, il rencontre un ancien militaire repenti devenu expert en balistique. Opale, tour à tour ami, mentor et rival, initie Tony à la violence dans une enquête liée aux pirates qui rançonnent les navires au large de la Somalie. Tony aimera aussi Awa, la femme d’Opale, soprano sud-africaine, qui lui donnera le goût de l’opéra, et plus encore : elle lui apprendra que tous les mondes ne se valent pas. Au-delà du destin tragique de Tony, homme libre, Pirates dessine un portrait de Marseille, ville splendide, tendre et brisée, et des déshérités d’ici et d’ailleurs. C’est enfin l’histoire d’un mystère africain, et des conflits contemporains, aux guerres fragmentées qui ne disent pas leur nom. Un roman sur nos idéaux et sur les liens qui unissent musique, poésie et politique.

L’auteur
Fabrice Loi est né en 1971. Diplômé en histoire, il s’intéresse de très près aux grands défis démocratiques africains. Il a travaillé plusieurs années comme musicien auprès d’enfants et adolescents autistes, auxquels il jouait de son instrument préféré, le saxophone. Musicien de jazz, voyageant volontiers, au Mali notamment, il a également appris le métier de charpentier, dont il a tiré la matière de son premier roman. Il vit aujourd’hui entre Marseille et Arles.



le 27 août 2015
Le secret de l’empereur
Amélie de Bourbon Parme
Blanche
304 pages

Résumé

__En 1555, l’empereur Charles Quint annonce aux dignitaires des Pays-Bas qu’il quitte le pouvoir et qu’il transmet sa couronne à son fils Philippe, pour rejoindre le monastère de Yuste, au fin fond de l’Estrémadure. Déçu par un idéal impossible à réaliser, épuisé par des voyages incessants à travers ses royaumes, il se retire du monde pour se consacrer à sa dernière passion, digne d’un prince de la Renaissance : les instruments de mesure du temps. Ce roman est le récit de son renoncement, l’histoire de son règne et de son obsession pour une horloge mystérieuse, dont le fonctionnement et la finalité, soudain, lui échappent. Aucun des maîtres horlogers qui l’entourent ne peut percer le secret de cet incroyable mécanisme. Après avoir étendu son empire sur tout l’espace du globe, parviendra-t-il à percer l’insondable mystère du temps ? Pourquoi l’homme le plus puissant d’Occident, empereur du Saint-Empire romain germanique, qui s’est opposé de toutes ses forces à l’Empire ottoman, et qui fut à l’origine des expéditions qui permirent de découvrir l’Amérique, décide-t-il de quitter le monde ?__


L’auteur:
Amélie de Bourbon Parme est titulaire d’un DEA d’Histoire, à l’université Paris IV, sur le régicide. À 24 ans, elle publie son premier livre, Le sacre de Louis XVII, dans la collection l’Infini chez Gallimard, et obtient la bourse de la Fondation Cino Del Duca. Elle est actuellement conseillère en communication au sein du groupe Havas.


le 27 août 2015 Daniel Avner a disparu
Elena Costa
Blanche

Résumé:

Durant l’Occupation, les parents et la soeur du jeune Daniel Avner ont été arrêtés et déportés. Plusieurs mois après la Libération, le grand-père de Daniel envoie le garçon attendre le retour de sa famille au Lutetia tout en sachant que personne ne reviendra plus. Commence alors une longue période de sévices infligés par le grand-père à son petit-fils. Pourquoi Daniel accepte-t-il sans protester de souffrir, comme si sa douleur lui permettait de revivre celles des disparus, et ainsi de les rejoindre ? Pourquoi se sent-il tenu, après la mort de son grand-père, de retourner attendre devant le Lutetia, alors que l’établissement a depuis longtemps retrouvé sa fonction d’hôtel ? Sa rencontre avec Dora sur le boulevard Raspail le délivrera-t-elle de son obsession ?


L'auteur:
Elena Costa est née en 1986. Daniel Avner a disparu est son premier roman.


Le 3 septembre 2015
Les irremplaçables
Cynthia Fleury
Blanche
Résumé
224 pages

Résumé :
Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité des deux précédents livres de Cynthia Fleury sur « l’irremplaçabilité » de l’individu dans la régulation démocratique. Un travail au croisement de la psychanalyse et de la philosophie politique faisant toujours le lien entre l’individu et le collectif. Nous ne sommes pas remplaçables. L’État de droit n’est rien sans « l’irremplaçabilité » des individus. L’enjeu est ici de comprendre comment l’individu, si décrié, protège la démocratie contre ses dérives. La démocratie a souvent été étudiée comme le régime politique et la société qui accompagnent l’émergence de Sujets libres. Il est important de comprendre comment l’individu peut, à son tour, oeuvrer pour la durabilité démocratique. Ce n’est pas la normalisation, ni les individus piégés par cette normalisation, qui protègent la démocratie. S’opposer aux dérives de la démocratie nécessite de réinvestir la qualification subjective, et cela renvoie aux figurations du « connais-toi toi-même ».

L’auteur:

''Cynthia Fleury est philosophe et psychanalyste. Professeur à l’American University of Paris et chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, elle travaille sur les outils de la régulation démocratique. Elle est membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE). En tant que psychanalyste, elle est marraine d’ICCARRE (protocole d’intermittence du traitement du Sida) et membre de la cellule d’urgence médico-psychologique du SAMU (CUMP-Necker)''.


le 3 septembre 2015
Casanova l’aventure
Alain Jaubert
Blanche
320 pages

Résumé:
Comment écrire sur Casanova, qui s’est lui-même chargé de tout dire sur ses aventures, périlleuses, amoureuses, rocambolesques dans Histoire de ma vie ?
Alain Jaubert relève brillamment le défi en un récit composé de trente historiettes, pièces de théâtre, dont Casanova est le héros, faisant fi de la chronologie et empêchant ainsi l’ennui dont son sujet aurait eu horreur. L’insatiable curiosité de l’auteur ne se hausse jamais du col et permet de décrire au détour d’une phrase, une anecdote incroyable, une nouvelle péripétie. Venise est partout, dans ses prisons où Casanova a tant souffert, dans les gondoles, dans les bordels, dans les salons où l’on pratique la magie. Casanova est hanté par le sexe et l’on découvre cent portraits vifs de jeunes charmeuses. Mais il manie l’humour avec verve, même à ses dépens. Le corps est là, décrit dans ses fonctions les plus nobles comme les moins ragoûtantes. Le lecteur est bousculé par ce fil sans cesse rompu, repris, ravaudé, pour être entraîné inexorablement dans un univers de poète, un peu truand, drôle, souvent sentimental. Venise au dix-huitième siècle sert de toile de fond à ces trente tableaux. Les récits d’Alain Jaubert forment un portrait diffracté, inoubliable, d’un homme extraordinaire, un prince des Lumières fragile et attachant.




le 3 septembre 2015
Hallali pour un chasseur
Jean-François Samlong
Blanche
304 pages

Résumé:
Un roman d’amour. Peu avant de partir pour une de ses chasses en Afrique, Babel Mussard rencontre Malika dans une agence de voyage. Il reconnaît en elle, fasciné, « la femme chasseresse ». Son amour fou laisse croire à Babel qu’il a réussi à dompter ses démons, jusqu’au jour où la jalousie l’envahit, le contraint à exprimer sa violence envers ses amis et la femme qui l’aime
. Un roman sur la violence d’une chasse dans les cirques de l’île de La Réunion. Un soir, Malika propose à Babel d’aller traquer le rapace, la célèbre papangue géante. C’est une chasse hors saison, inédite, voire déraisonnable et interdite. Pour l’amour d’elle et pour la passion de la chasse, il accepte le défi, obéissant à un étrange sentiment de vengeance
. Un roman initiatique par le jeu de la métamorphose qui amène l’homme à dominer le chasseur, quel que soit le prix à payer. C’est une initiation aux mystères du Bien et du Mal, qui repose ici sur une suite de rebondissements imprévus dans les cirques paradisiaques de l’île où, jusqu’au Pic de la Sorcière, se réveillent les cercles de l’enfer. Qui sera la proie ? Sur qui tire le chasseur ? Pour qui sonne l’hallali ?


L’auteur
Jean-François Samlong est né à La Réunion. Il a été professeur. Hallali pour un chasseur est son douzième roman.

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

le 20 août 2015
Intérieur nuit
Marisha Pessl
Du monde entier
720 pages
Traduit de l’anglais par Clément Baude

Résumé:
Par une froide nuit d’octobre, la jeune et belle Ashley Cordova est retrouvée morte dans un entrepôt abandonné de la banlieue de Manhattan. Même si l’enquête conclut à un suicide, le journaliste d’investigation expérimenté Scott McGrath ne voit pas les choses du même oeil. Alors qu’il enquête sur les étranges circonstances qui entourent la mort d’Ashley, McGrath se retrouve confronté à l’héritage du père de la jeune femme : le légendaire réalisateur de films d’horreur Stanislas Cordova — un homme qui n’est pas apparu en public depuis trente ans. Même si l’on a beaucoup commenté les films sombres et dérangeants de Cordova, on en sait très peu sur l’homme lui-même. La dernière fois qu’il avait failli démasquer le réalisateur, McGrath y avait laissé son mariage et sa carrière… Cette fois, en cherchant à découvrir la vérité sur la vie et la mort d’Ashley, il risque de perdre bien plus encore.

L’auteur:
Marisha Pessl vit à New York. La physique des catastrophes, son premier roman publié à l’âge de vingt-six ans, a été sélectionné par le New York Times Book Review parmi les cinq meilleurs romans de l’année 2006 et a reçu de nombreux prix littéraires.

le 20 août 2015
D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds
Jón Kalman Stefánsson
Du monde entier
448 pages
Traduit de l’islandais par Éric Boury
EXE_STEFANSSON(29).indd Résumé:
Ari regarde le diplôme d’honneur décerné à son grand-père, le célèbre capitaine et armateur Oddur, alors que son avion entame sa descente vers l’aéroport de Keflavík. Son père lui a fait parvenir un colis plein de souvenirs qui le poussent à quitter sa maison d’édition danoise pour rentrer en Islande. Mais s’il ne le sait pas encore, c’est vers sa mémoire qu’Ari se dirige, la mémoire de ses grands-parents et de leur vie de pêcheurs du Norðfjörður, de son enfance à Keflavík, dans cette ville « qui n’existe pas », et du souvenir de sa mère décédée.
Jón Kalman Stefánsson entremêle trois époques et trois générations qui condensent un siècle d’histoire islandaise. Lorsqu’Ari atterrit, il foule la terre de ses ancêtres mais aussi de ses propres enfants, une terre que Stefánsson peuple de personnages merveilleux, de figures marquées par le sel marin autant que par la lyre. Ari l’ancien poète mais aussi sa grand-mère, Margrét, que certains déclareront démente au moment où d’autres cèderont devant ses charmes. Et c’est précisément à ce croisement de la folie et de l’érotisme que la plume de Jón Kalman Stefánsson nous saisit, avec simplicité, de toute sa beauté.

L’auteur:
Jón Kalman Stefánsson, né à Reykjavík en 1963, est poète, romancier et traducteur. Son oeuvre, publiée en France par les Éditions Gallimard, a reçu les plus hautes distinctions littéraires de son pays. Dans le monde entier, il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands auteurs de sa génération.


27 août 2015
Une Antigone à Kandahar
Joydeep Roy-Bhattacharya
Du monde entier
368 pages
Traduit de l’anglais par Antoine Bargel

Résumé:

Une base américaine de la province de Kandahar en Afghanistan. Au loin, on distingue la silhouette d’une femme enveloppée dans sa burqa. Elle est descendue de la montagne en fauteuil roulant, puisque ses jambes ont été arrachées. Elle vient réclamer le corps de son frère, un chef tribal pachtoun abattu lors d’une offensive lancée contre les Américains. L’état-major reste méfiant : s’agit-il d’une soeur endeuillée, d’une kamikaze, d’une envoyée des talibans, d’un terroriste travesti en femme ou d’une tentative de diversion ? Sans jamais prendre parti, l’auteur parvient, en donnant la parole aux différents protagonistes — la jeune femme, l’interprète, le médecin, plusieurs soldats —, à nous faire revivre de l’intérieur un conflit cruel et absurde, mais néanmoins d’une grande complexité. Chaque personnage, quel que soit son camp, est non seulement doté d’une voix, mais également d’un visage, d’une personnalité qui lui est propre. Une Antigone à Kandahar revisite certains grands thèmes de la tragédie grecque tout en s’interrogeant sur les dommages collatéraux de la guerre, l’idéalisme, les valeurs occidentales. Magnifique et magistral.

L’auteur:
Joydeep Roy-Bhattacharya est né à Jamshedpur, en Inde. Il a étudié la philosophie et les sciences politiques à Calcutta puis les relations internationales et la philosophie politique à l’Université de Pennsylvanie. Il vit aujourd’hui dans l’État de New York.



(Les résumés sont de l'éditeur)
Article publié le 1er juillet 2015
RENTRÉE LITTÉRAIRE 2015 LITTÉRATURE LIVRE LETTRE