Un_Parfum_de_cannelle.jpgLa fierté, l’amour, la liberté, la cruauté. Quatre thèmes incontournables et délicatement mis en scène par Samar Yazbek.

Alya, est la jeune bonne illettrée et pauvre de sa maîtresse Hanan Al-Hachimi le jour et devient son amante la nuit. La passion de la grande bourgeoise explose lorsqu’elle la découvre dans le lit de son vieux mari.

La jeune fille achetée dix ans plus tôt contre deux liasses de billets est chassée de la maison. Mais à peine a-t-elle franchie la grille de la villa que sa maîtresse regrette son geste et sent le feu sacré de la passion la dévorer un peu plus à chaque pas de Alya. Elle retourne vers un père monstrueux de violence, dans une maison de tôle infestée de vermine, dans un quartier où les hommes sont tous des brutes avec les femmes. Les scènes de brutalité, de sauvagerie sont comme des déchirures dans la soie, des éclairs inimaginables dans ce texte doux comme une caresse.
YAZBEK_Samar_2_Credit-Manaf_Azzam.jpg

Samar Yazbeck brosse avec une infinie tendresse le portrait de ces deux femmes. La première drapée dans sa dignité de grande dame, l’autre enorgueillie de sa liberté et de son pouvoir acquis sur les corps. Deux murs infranchissables qui les éloigneront à jamais pour les renfermer dans leur malheur, leur misère, leur société. Troublant, poignant et dérangeant, ce premier roman ne vous laissera pas indifférent.



Un parfum de cannelle
Samar Yazbek (ci-contre)
Buchet-Chastel
180p. 14€
14 février 2013.
Roman syrien.

Crédit photo: ©Manaf Azzam.
Article publié le 15 février 2013.
LIBRAIRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com