L__enfant_perdu.pngQue faire lorsque l’on est abandonné par sa mère sur un banc dans un aéroport à cinq ans ?

Dima, trente ans, ne se souvient que de ça. Sa vie n’est qu’abandon, sa vie de famille avec des « parents » qui l’on embarqué à l’aéroport à peine abandonné, sa vie sentimentale qui n’est qu’une succession d’échecs jusqu’à ce mariage qui va finir en divorce au bout de trois longues années. Quant à sa vie professionnelle, c’est le néant…

L’âme russe se résume-t-elle au désespoir de son peuple ? Au désespoir d’un enfant?
L’espoir de la littérature russe se trouve-t-elle au fond d’une bouteille, vidée consciencieusement sur un banc public à trois heures du matin ? Il y a un espoir extraordinaire dans l’homme dans ce tout petit livre de 80 pages.

L’enfant perdu est un roman d’une d’une tristesse insondable, certes, mais c’est pour cela que l’espoir d’un avenir meilleur pour son héros est si grand. Superbe !



L’enfant perdu
[Anne Lavrinenko|tag:Anne Lavrinenko
L’Aube
Mai 2013
Roman Russe
Série Prix Début Animée
LIBRAIRE

Pour commander ce livre, cliquer sur ce lien :

Commander sur fnac.com