The_Man_booker_Prize.pngLe prestigieux prix littéraire britannique, remis tous les deux ans, a annoncé jeudi 10 mars, sa sélection de treize noms en vue de récompenser un auteur pour l'ensemble de son oeuvre. Parmi les treize auteurs, deux françaises, Maylis de Kérangal (éditée chez Gallimard) et Marie N'Diaye (éditée chez Verticales, filiale de Gallimard) et un congolais francophone Fiston Mwanza Mujila. La deuxième sélection - de six titres - sera annoncée le14 avril et le lauréat proclamé le 16 mai. L'écrivian et son traducteur recevront chacun 25 000 livres.


La sélection:

José Eduardo Agualusa (Angola) pour A General Theory of Oblivion traduit par Daniel Hahn chez Harvill Secker
Elena Ferrante (Italie) pour The Story of the Lost Child traduit par Ann Goldstein chez Europa Editions
Han Kang (Corée du Sud) pour The Vegetarian traduit par Deborah Smith chez Portobello Books
Maylis de Kérangal (France) pour Mend thé Living (Réparer les vivants) traduit par Jessica Moore chez Maclehose Pres Eka Kurniawan (Indonésie) pour Man Tiger traduit par Labodalih Sembiring chez Verso Books
Yan Lianke (Chine) pour The Four Books traduit par Carlos chez Chatto & Windus
Fiston Mwanza Mujila (Congo/Autriche) pour Tram 83 traduit par Roland Glasser chez Jacaranda
Raduan Nassar (Brésil) pour A Cup of Rage traduit par Stefan Tobler chez Penguin Modern Classics
Marie NDiaye (France) pour Ladivine traduit par Jordan Stump chez Maclehose Press
Kenzaburo Oe (Japon) pour Death by Water traduit par Deborah Boliner Boem chez Atlantic Books
Aki Ollikainen (Finlande) pour White Hunger traduit par Emily et Fleur Jeremiah chez Peirene Press
Orhan Pamuk (Turquie) pour A Strangeness in My Mind traduit par Ekin Oklap chez Faber & Faber
Robert Seethaler (Autriche) pour A Whole Life traduit par Charlotte Collins chez Picador.



Billet publié le 11 mars 2016.